L’une des principales raisons qui amènent souvent le propriétaire à choisir une chaudière à gaz est qu’elle a un mécanisme facile. De cette manière, les pannes sont souvent plus compréhensibles et facilement détectables. En revanche, la vigilance est de mise, car le gaz est catégorisé parmi les sources d’énergie qui sont susceptibles d’accélérer ou même d’induire un incendie. Dans tout cela, il faut aussi se souvenir qu’une panne de chauffage est très désagréable surtout en temps de baisse de température. Tour d’horizon sur quelques astuces pour réduire les pannes.

Lire une petite leçon sur les pannes les plus fréquentes chez une chaudière à gaz

Le plus simple serait de vous souscrire à un contrat d’entretien de chaudière à la Louvière, l’une des meilleures entreprises répertoriées dans la région si vous êtes de proximité. Mais rassurez-vous, détecter les pannes n’est pas une tâche compliquée surtout après cette leçon :

  • Les odeurs parlent ! Le gaz est volatil et peut s’échapper dans des conduits faiblement étanches ou ceux qui sont troués. Si tel est le cas, vous allez entendre un goût d’œuf pourri ;
  • Les codes couleur des fumées ! Si elles sont blanches, c’est le signe d’une évaporation sans brûlure ou d’une fuite d’eau dans le mécanisme si une fumée noire est souvent résultante des soucis d’emplacement ou de réglage de brûleur ;
  • Les bruits de bouillonnement indiquent que les conduits d’eau font face à des entartrages ;
  • Les fuites d’eau sont souvent les conséquences d’une forte pression.

La seule alternative et celle plus efficace : le contrat d’entretien

Entretenir une chaudière est le seul moyen pour se prémunir de ces pannes ! En résumé, ces tâches consistent au nettoyage de fonte en comble, le réglage et le ramonage. Il faut également savoir les pièces les plus fragiles pour les remplacer. De telles tâches, reviennent cependant à un professionnel, lequel sache pertinemment les valeurs de réglages à adopter, les fréquences des interventions, les outils et détecte facilement les éventuelles ou futures défectuosités. Le contrat d’entretien est aussi celui qui va garantir la plausibilité de la demande de couverture d’assurance en cas d’accident lié à tout le système. Cependant, si l’on désire effectuer soi-même l’entretien de sa chaudière à gaz, il faudrait se rappeler de toutes consignes de sécurité à l’exemple de l’éteindre, de le mettre hors circuits.

Surveiller quelques points à surveiller et agir !

On peut nettoyer la chaudière à gaz en le dépoussiérant avec des brosses souples, des aspirateurs. Agir sur le brûleur en lui débarrassant des suies de fumées par des gestes répétés et doux de brosses à dents. Attention toutefois au signe depuis la veilleuse. Le cas où elle n’affiche pas d’un qui soit bleue, traduisant son fonctionnement normal, il ne faut pas hésiter à appeler un professionnel. Le plus dangereux dans ce type de chauffage est la fuite de gaz. Dans ce cas, arrêtez l’arrivée du gaz et évitez les flammes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *