L’isolation du grenier trouve son intérêt dans l’optimisation de la consommation d’énergie. Cela permet de garder la fraîcheur en été et évider la perdition de la chaleur en hiver. En d’autres termes, cela permet d’améliorer le confort thermique. Encore faut-il connaître les types d’isolant pour le grenier.

Meilleure manière de procéder

Il importe de rappeler que la perdition de la chaleur est à 30 % due à une mauvaise isolation de la toiture. Dans le cas d’un grenier habitable, il vaut mieux isoler les combles, dont la toiture. Dans le cas contraire, il est préférable d’isoler seulement le sol. Cette alternative s’avère plus économique et plus facile.

En outre, comme mentionnée, la façon la plus simple d’isoler le grenier, c’est d’isoler le sol. Pour ce faire, il suffit d’appliquer une couche d’isolant sur le sol à traiter. Cependant, on peut ajouter d’autres couches pour un meilleur résultat. Il se peut que l’isolant se tasse. Pour remédier à cela, il est conseillé de mettre un pare-vapeur avant la première couche.

Les types d’isolant pour le plancher

Les isolants les plus utilisés sont les laines minérales. Ce type de laine se rapproche des laines de roche. Elles sont reconnues pour leur forte capacité isolante. De plus, au niveau du prix, c’est relativement accessible. Attention à porter des gants de protection et une cache bouche pour leur manipulation, car elles sont fortement irritantes.

Pour une autre alternative aussi intéressante, il y a les laines animales et végétales. La capacité d’isolation est la même que celle des laines minérales. Cependant, elles sont plus respectueuses de l’environnement. De ce fait, elles sont moins irritantes. En ce qui concerne le prix, les laines animales et végétales sont un peu plus coûteuses, mais c’est un investissement intéressant sur le long terme.

Outre les laines, il y a aussi les isolants synthétiques. Comme son nom l’indique, ces isolants ont été synthétisés comme le polystyrène expansé. Ces produits sont isolants, mais ils sont aussi très polluants. C’est une solution économique, mais à une forte empreinte carbonique.

Dans tous les cas, les isolants minces sont déconseillés pour un grenier d’autant plus si celui-ci n’est pas habitable. En effet, la performance de ces isolants laisse à désirer. Il vaut mieux investir dans un isolant plus épais qui est aussi plus performant. D’ailleurs, cela permet d’avoir une bonne isolation pour plus de temps.

Epaisseur des isolants

Il est à noter que l’épaisseur d’un isolant joue un rôle primordial dans sa performance. Ceci dit, plus un isolant est épais, plus performant, il sera. En plus, tant qu’il y a de la place, il n’y a pas de limite pour cette épaisseur. Cela dépend juste de la place disponible, du degré de confort en termes d’isolation ainsi que le type d’isolant utilisé.

A titre d’exemple, pour les isolants classiques de laines, l’épaisseur recommandée est de 8 à 15 centimètres en moyenne. Un peu plus soit jusqu’à 18 cm pour l’ouate de cellulose. A titre d’information, dans certains pays, la norme exige 20 cm de laines pas moins peu importe la circonstance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *